Cerro San Cristobal © 2012 Pierre Grandidier. All rights reserved.

Atterrissage au Pérou

Atterrissage à Lima, la capitale du Pérou, avec ses 10 millions d’habitants (soit un tiers de la population du pays), où nous logeons chez Christian Peña et sa famille (ses parents, Felipe et Julia, ainsi que sont frère Alex).
Christian est un grand sportif, amoureux du vélo (qu’il pratique chaque jour) et c’est par ce biais, grâce au site www.warmshowers.org, que nous avons fait sa connaissance.

La circulation dans la ville est frénétique, et nous en avons fait l’expérience hallucinante en parcourant une cinquantaine de km à vélo, dans divers quartiers au nord de la ville, puis en allant au centre ville plus au sud. Slaloms entre taxis et bus bondés dans un concert de klaxons pour signaler leur présence. A densité de population similaire à Paris, la capitale péruvienne s’étale bien plus en km2 car les édifices sont souvent très bas.

Météo chaude (environ 30°) et ensoleillée. D’ailleurs, à Lima il ne pleut quasiment jamais. Cela va sans doute changer lorsque nous serons à Cutervo pour notre mission d’éco-volontariat, 700 km plus au nord, dans les montagnes à 2500 m d’altitude, où c’est la saison des pluies.

Nous découvrons aussi la gastronomie péruvienne. Au premier abord, on pourrait la croire fortement centrée sur des plats à base de viande, mais c’est bien plus que cela. Avec plus de 2000 km de côtes sur l’océan Pacifique, les crustacés et poissons sont très présents, avec notamment le « ceviche », une recette de poisson ou de fruits de mer que l’on mange crus, marinés dans une sauce à base de citron. Nous découvrons également d’innombrables fruits, nouvelles sortes de pommes de terre et de céréales jusqu’alors inconnus de nos papilles.



 

--> PDF doc.