Buergbrennen © 2004 Pierre Grandidier. All rights reserved.

Buergbrennen: le Luxembourg fête la fin de l’hiver

Non! Il ne s’agit heureusement pas du compte rendu d’une réunion du Ku Klux Klan (KKK) mais d’un reportage réalisé le 29 février 2004 à Cessange (Luxembourg) sur le Buergbrennen (ou encore Buurgbrennen), vieille tradition païenne luxembourgeoise pendant laquelle les villageois brûlent d’énormes croix de bois pour célébrer la fin de l’hiver.

Parfois fin février, d’autres année début mars, les feux du Buergbrennen brûlent en fait dans presque chaque village du pays le soir du premier dimanche après Carnaval.

Les Buergen sont d’énormes croix faites de bois de récupération, de vieux sapins de Noël et de paille. En effet, un à deux mois avant l’évènement les associations de jeunes (par exemple les scouts) ou les pompiers du village récoltent chez l’ensemble des habitants leurs vieux sapins de Noël ou tout autre matériaux combustibles trainant dans les greniers.

Le dimanche matin, sur les hauteurs du village ou dans un champ, les Buergen sont construits avec beaucoup de courage car le froid hivernal est souvent encore bien présent. Parallèlement, on monte quelques tentes pour organiser une buvette (bière et vin chaud) et un grand barbecue avec saucisses (Luxringer et Metwurst) et grillades.

A la tombée de la nuit, les pompiers qui encardrent l’évènement, pour raisons de sécurité, mettent le feu au Buergen, parfois en laissant la main au couple le plus récemment marié du village. Cette croix monumentale s’embrase alors dans la nuit avec d’énormes flammes de plusieurs mètres de hauteur : c’est le spectacle impressionnant de la victoire de la chaleur contre le froid, de la lumière sur l’obscurité, du printemps sur l’hiver… mais serait-ce aussi un souvenir lointain du temps où l’on brûlait les sorcières? Allez demander à Harry Potter!


 

--> PDF doc.

One Comment

  1. Grandidier

    Oui étonnant que cela soit une croix.

    Curieuse d’en connaître le symbole véritable.