Roger Glover, Deep Purple - copyright pierre.grandidier@instantdecisif.com © 2012 Pierre Grandidier. All rights reserved.

Les vétérans de Deep Purple en concert

Souvenirs du concert de Deep Purple, les vétérans du hard rock, au Galaxie d’Amnéville en 2006, avant leur venue à la Rockhal d’Esch-sur-Alzette le 8 novembre 2012.

Ce soir, les vétérans de Deep Purple vont à nouveau enflammer le grand hall de la Rockhal à Esch-sur-Alzette (Luxembourg). On ne compte plus le nombre de fois qu’ils sont déjà venus gâter le public lorrain et luxembourgeois. Entre leurs précédentes venues au Galaxie d’Amnéville, à l’Atelier de Luxembourg et cette seconde fois à la Rockhal, on pourrait presque penser qu’ils souhaiteraient s’installer définitivement au pays des trois frontières.

Je me rappelle ce concert auquel j’avais assisté il y a quasiment 6 ans jour pour jour, le 07 novembre 2006 au Galaxie d’Amnéville. Les dinosaures et fondateurs du Hard-Rock étaient venus combler de joie leurs fans (de 7 à 77 ans) en leur offrant des salves de riffs rageurs comme eux seuls savent encore faire depuis la fondation du groupe en 1968. Il s’agissait de la 8ème formation du groupe (l’irremplaçable Ian Paice à la batterie, l’inébranlable Roger Glover à la basse et aux chœurs, l’inégalable Ian Gillan au chant, Steve Morse à la guitare et Don Airey aux claviers), le Deep Purple Mark VIII comme on dit chez les initiés, d’ailleurs encore active aujourd’hui, soit celle ayant accumulé le plus de longévité. A l’instar d’un bon vin, Deep Purple semblerait donc se bonifier, ou au moins se stabiliser avec l’âge.

En 2006, les 5 rockeurs venaient avec un tout nouveau disque sous le bras « Rapture of the Deep » qui, comme le précédent « Bananas », était plutôt de bonne facture, très varié mais avec leur marque de fabrique tout de même reconnaissable dès les premières secondes de chaque morceaux. Sur scène, ils avaient alors fourni un set assez représentatif de leur carrière en jouant les hits les plus marquants de leurs albums les plus mythiques (tel « Machine Head »). De façon non exhaustive, on avait pu reconnaître « Pictures of Home », « Smoke on the water », « Highway Star », « Lazy », « Rapture of the Deep », « Hard Lovin’ Man », « Space Truckin' »…
Seuls bémols de la soirée, mais quand même, les solis un peu longués et parfois de mauvais goûts des 2 dernières « pièces rapportées » (Steve Morse et Don Airey), et Ian Gillan qui semblait parfois aux limites de ses cordes vocales.

Ce soir à la Rockhal, les vétérans ne ramèneront pas de nouveau morceau (rien depuis 2005!) mais gageons qu’ils sauront satisfaire un public de toutes façons déjà acquis à leur cause. C’est ça aussi la magie du Classic Rock!



 

--> PDF doc.